Nghi Vo

L'Impératrice du Sel et de la Fortune

Ed. L'Atalante, coll. La Dentelle du Cygne, 2023

Illustration : Alyssa Winans

Titre original : The Empress of Salt and Fortune (2020)


Quatrième de couverture :

« Conserve cette colère. Les mères révoltées élèvent des filles assez féroces pour combattre des loups. »

Un mariage politique force In-yo, jeune femme de sang royal, à s’exiler au Sud, dans l’empire Anh. Ses frères sont morts, ses armées et leurs mammouths de guerre reclus derrière leurs frontières. Seule et humiliée, elle doit choisir ses alliés avec circonspection.

Lapin, une jeune servante vendue au palais par ses parents, se prend d’amitié pour la nouvelle épouse de l’empereur.

L’adelphe Chih interroge la domestique au crépuscule de sa vie sur les divers objets peuplant sa maison. Leurs origines forment une histoire apocryphe jusqu’alors ignorée.


Références :

Site officiel de Nghi Vo : Nghi Vo - Prone to Sudden Acts of Storytelling (en anglais)

Page consacrée à ce texte sur le site Web de L'Atalante : L'Impératrice du Sel et de la Fortune

Le traitement de la non-binarité est toujours problématique en traduction, et il l'a été particulièrement pour cet ouvrage. Que toutes les personnes qui m'ont accompagné dans ma réflexion pendant ces travaux soient ici remerciées. Parmi les nombreux ouvrages consultés, deux me tiennent particulièrement à cœur : Sur les bouts de la langue - Traduire en féministe/s, de Noémie Grunenwald, aux éditions de La Contre Allée, et Le français est à nous ! - Petit manuel d'émancipation linguistique, de Maria Candea et Laélia Véron, aux éditions de La Découverte.

La solution finalement adoptée doit beaucoup au travail du collectif à l'origine de la traduction de Stone Butch Blues, de Leslie Feinberg, que je remercie infiniment. Cette traduction est disponible au format papier ou en ligne chez Hystériques et AssociéEs.