John Scalzi

La Dernière Colonie

Ed. L’Atalante, coll. La Dentelle du Cygne, 2008

Série : Le Vieil Homme et la Guerre (tome 3, précédé de Le Vieil Homme et la Guerre et Les Brigades fantômes, traduits par Bernadette Emerich, et suivi de Zoé)

Illustration : Didier Florentz

Titre original : The Last Colony (2007)


Quatrième de couverture :

Je m'appelle John Perry. J'ai quatre-vingt-huit ans, dont soixante-quinze passés sur Terre, six dans les Forces de défense coloniale et bientôt huit comme colon sur la planète où je vis avec ma femme Jane, ex-lieutenant des Brigades fantômes, et ma fille adoptive Zoé. Ce monde, nous le quittons demain pour nous en aller fonder la nouvelle colonie de Roanoke.

Étrange colonie, Roanoke, condamnée à l'isolement, un pion dans le jeu que mène l'arrogante Union coloniale contre les quatre cent douze espèces extraterrestres du Conclave. L'enjeu ? La survie d'une communauté de pionniers, mais aussi l'avenir de l'espèce humaine dans la Galaxie.

La Dernière Colonie conclut la trilogie du Vieil Homme et la Guerre.


Pour aller plus loin :

Blog de John Scalzi : Whatever

Page consacrée à ce roman sur le site Web de L'Atalante : La Dernière Colonie


Également disponible en poche

Ed. Milady, coll. Imaginaire, 2017

Illustration : Pierre Santamaria

John Perry a fait son temps dans les Forces de défense coloniale et savoure à présent sa retraite sur une planète paisible avec sa femme Jane, ex-lieutenant des Brigades fantômes, et leur fille adoptive Zoé. Mais leur quiétude est bouleversée lorsque John et Jane sont choisis pour diriger la nouvelle colonie de Roanoke. Sur ce monde étrange, ils devront être prêts à tout pour protéger les habitants contre les conséquences de la politique belliqueuse de l’arrogante Union coloniale. Car Roanoke n’est qu’un pion dans un jeu contre les quatre cent douze espèces extraterrestres du Conclave. L’enjeu ? La survie d’une communauté de pionniers, mais aussi l’avenir de l’espèce humaine dans la Galaxie.