John Scalzi

Zoé

Ed. L’Atalante, coll. La Dentelle du Cygne, 2009

Série : Le Vieil Homme et la Guerre (tome 4, précédé de La Dernière Colonie et suivi d'Humanité divisée)

Illustration : Didier Florentz

Titre original : Zoe's Tale (2008)


Quatrième de couverture :

Je m’appelle Zoé et j’ai quinze ans. Je suis la fille adoptive de John et Jane Perry, ex-officiers des Forces de défense coloniale. Je suis aussi la fille de Charles Boutin, l’homme qui a donné la conscience à tout un peuple d’extraterrestres. Je suis enfin, de ce fait, l’icône de ce peuple et je vis sous la protection de Pirouette et Cacahuète, deux de ses représentants. Je suis encore – soit dit en passant – la copine d’Enzo, un garçon tout à fait mignon et qui me permet de me faire les dents. Ouf !

Mon récit commence quand John et Jane acceptent d’encadrer la colonisation d’un nouveau monde. Vous avez lu cette aventure dans La Dernière Colonie. Mais sûrement pas comme je vais vous la raconter.


Pour aller plus loin :

Blog de John Scalzi : Whatever

Page consacrée à ce roman sur le site Web de L'Atalante : Zoé


Également disponible en poche

Ed. Bragelonne, 2018

Illustration : Pierre Santamaria

Zoé a quinze ans lorsqu’elle atterrit sur Roanoke avec ses parents adoptifs, ex-officiers des Forces de défense coloniale. Ce qui devait être une colonie pionnière se révèle rapidement un piège diabolique conçu pour anéantir le Conclave, une coalition extraterrestre s’opposant à l’expansion humaine à travers l’espace. Mais parmi les colons isolés et désarmés se trouve Zoé, témoin impuissant des événements, simple pion sur l’échiquier galactique... et déesse vivante pour toute une race d’extraterrestres depuis que son père biologique leur a fait don de la conscience.

Tous les Terriens connaissent l’histoire de Zoé. Mais pas toute l’histoire...