John Scalzi

La Fin de tout

Ed. L’Atalante, coll. La Dentelle du Cygne, 2014

Série : Le Vieil Homme et la Guerre (tome 6, précédé de Humanité divisée)

Illustration : David Demaret

Titre original : The End of All Things (2015)


Quatrième de couverture :

Le jour de mes soixante-quinze ans, je me suis engagé. Ainsi commençait Le Vieil Homme et la Guerre, le premier livre de la série.

Mais le temps a passé depuis l’époque où la Terre alimentait benoîtement les Forces de défense coloniale en chair à canon. À présent, c’est non. Et, désormais au régime sec, l’Union coloniale regarde se cabrer les mondes qu’elle a colonisés. On se prend ici et là à revendiquer son indépendance. Et tout cela dans un univers où l’espèce humaine est loin d’avoir la cote. Prise entre le Conclave, puissante confédération de peuples extraterrestres plus ou moins hostiles, et ses propres divisions internes, l’humanité pourrait bien faire face à... la fin de tout.

D’autant qu’une organisation clandestine en plein essor hante l’obscurité de l’espace et qu’elle œuvre à dresser par tous les moyens les uns contre les autres.

« Salut. Je m’appelle Rafe Daquin et je suis un cerveau en boîte. »


Pour aller plus loin :

Blog de John Scalzi : Whatever

Page consacrée à ce roman sur le site Web de L'Atalante : La Fin de tout


Également disponible en poche

Ed. Bragelonne, 2020

Illustration : Pierre Santamaria

Le temps a passé depuis l’époque où la Terre alimentait docilement les Forces de défense coloniale en main-d’œuvre. Bientôt, l’Union coloniale sera à court de soldats, laissant les colonies humaines vulnérables face aux peuples extraterrestres du Conclave, qui n’attendent que le premier signe de faiblesse pour détruire l’humanité à genoux. Mais dans les tréfonds de l’espace se profile également un groupe anonyme, dressant les humains les uns contre les autres et manipulant le conflit imminent contre le Conclave. Le lieutenant Harry Wilson et son équipe de diplomates se lancent alors dans une course contre la montre pour préserver la paix et l’unité humaine. S’ils échouent, c’est l’extinction et la fin de tout qui menacent...