Sean Williams & Shane Dix

Les Envoyés

Ed. Bragelonne, coll. Bragelonne SF, 2008

Série : Orphelins de la Terre (tome 1, suivi des Rescapés et des Héritiers, à paraître)

Illustration : Sarry Long

Titre original : Echoes of Earth (2002)


Quatrième de couverture :

Au début du XXIIe siècle, certains humains n'ont plus de corps. Grâce aux miracles de la nanotechnologie, ils sont devenus des reproductions électroniques, appelées engrammes. C'est grâce à cette dématérialisation qu'ils peuvent voyager dans l'espace, se dispersant à la recherche d'une vie extraterrestre. Et justement, à bord de l'un des vaisseaux d'exploration stationné au-dessus d'une planète inhabitée, un équipage est témoin d'un étrange phénomène : l'érection par de mystérieux visiteurs de tours orbitales, à l'intérieur desquelles les attendent de fabuleux présents, dont un vaisseau supraluminique... Mais en voulant rapporter une partie de ces merveilles sur Terre, l'engramme Peter Alander risque d'offrir à l'humanité un cadeau qu'elle ne peut accepter !

Né en 1967 en Australie, Sean Williams a publié une soixantaine de nouvelles et vingt et un romans, dont trois cycles en collaboration avec son collègue Shane Dix. Cumulant les récompenses les plus prestigieuses en matière de science-fiction et Fantasy dans son pays natal, Williams a gagné jusqu ici sept fois le prix Aurealis et six fois le prix Ditmar, dont un avec Dix pour Les Envoyés ci-présent, et un autre pour son thriller SF, Reconstitué, également publié dans la collection Bragelonne SF.


Pour aller plus loin :

Site officiel de Sean Williams : seanwilliams.com

Son blog : ladnews.livejournal.com

Page consacrée à ce roman sur le site Web de Bragelonne : Les Envoyés

Pour le fun : les coordonnées d'Upsilon Aquarii dans Google Earth.

Pour qui se poserait des questions sur l'existence ou non de la vie extraterrestre, je recommande Sommes-nous seuls dans l'univers, de Jean Heidmann, Alfred Vidal-Madjar, Nicolas Prantzos et Hubert Reeves (éd. Fayard), un ouvrage très clair et accessible qui fait le tour de la question sans étroitesse d'esprit ni charlatanisme, avec notamment de très bonnes explications du paradoxe de Fermi.